Les musiciens

Sulfate de Cuivres rassemble cinq à six musiciens d'horizons très variés : orchestre symphonique ou d'harmonie, bigband, fanfare jazz, banda, dixieland. Chacun y apportant sa spécificité au service de la musique de cuivres, l'alchimie musicale s'opère...
Soubassophone :
Johann (bio >)
Trombone :
Eric (bio >)
Trompette, bugle :
Jean-Christophe (bio >)
Trompette :
Marc (bio >)

L'historique

C'est au printemps 2011 qu'il faut chercher les origines de Sulfate de Cuivres. A cette époque, un quatuor de cuivres est formé avec des musiciens amateurs de Lannion pour jouer quelques pièces classiques à une occasion particulière, sans vocation à perdurer. Pourtant, trois des musiciens (Eric au trombone, Marc et Jean-Christophe à la trompette) décident de continuer l'aventure et sont très vite rejoints par Guillaume au cor. Le groupe n'a alors pas encore de nom et les opportunités de jouer en public sont épisodiques, d'autant plus que le format "quatuor" de l'ensemble n'autorise qu'un répertoire relativement restreint.
L'arrivée en 2012 de Johann au soubassophone et de Jérémie au trombone donnera un nouvel élan et une nouvelle orientation au groupe en lui permettant, grâce à la 5eme voix de basse, d'aborder le répertoire "quintette", plus étoffé, et de varier les styles musicaux.
Le travail de fond durera plusieurs mois pour réunir les partitions, écrire certains arrangements et constituer un nouveau répertoire : à côté des oeuvres classiques, on trouvera désormais des musiques de films, des reprises de variétés et de pop, du jazz, de la musique des Balkans, du tango.
Le nom "Sulfate de Cuivres" est adopté en 2013, mais reste encore confidentiel...

Début 2014, tout s'accélère. Le groupe se monte en association, un logo est créé, les cartes de visites sont distribuées.
Sulfate de Cuivres prend de la couleur, devient visible et se fait connaître et reconnaître en participant activement à la vie locale Trégoroise, en animation de rue, en concert, en terrasse de café, en cocktail de mariage.

Depuis,
Sulfate de Cuivres se produit en quintette ou en sextuor de dix à quinze fois par an, pour des prestations publiques ou privées, avec toujours le même credo : l'éclectisme.
Début 2019, Anthony à la batterie rejoint le groupe qui se concentre sur un répertoire Pop & Jazz, avec de nombreux arrangements du trompettiste Anglais Seb Skelly.
Parmi les moments forts, citons :
  • l'interprétation de la pièce en quatre mouvements "Made in Brass" de Jérôme Naulais pour quintette de cuivres et orchestre avec l'Orchestre d'harmonie de Perros-Guirec (2014, puis 2016),
  • le remplacement au pied levé de l'Orchestre de Bretagne au concert de l'APAC à Paimpol (2015),
  • les concerts donnés sur la scène de la Fête Vénitienne à Perros-Guirec (2014, 2015),
  • la participation aux soirées Tempo Jazz au Pixie à Lannion (2015, 2016),
  • le festival Abrin'cuivres d'Avranches (2017),
  • la collaboration avec le Bagad Sonerien Bro Dreger (Perros-Guirec) au FESTIVAL INTERCELTIQUE DE LORIENT (août 2017),
  • le FESTIVAL DU CHANT DE MARIN à Paimpol (août 2017, août 2019),
  • les concerts autoproduits "Pop & Jazz" à la chapelle Sainte-Anne (comble) de Lannion (mars 2019)
  • le prestigieux festival JAZZ SOUS LES POMMIERS à Coutances (mai 2019)